LIVRAISON DES COURSES

En fonction des souhaits et de la mobilité de la personne accompagnée, Notre auxiliaire de vie peut faire les courses seule. Elle peut également les effectuer en compagnie de la personne aidée.

 

La personne aidée confie à l’intervenant la liste des courses et un porte-monnaie avec l’argent nécessaire.

 

L’aide à domicile rapporte au bénéficiaire les tickets de caisse pour justifier des dépenses effectuées. Elle (il) vérifie avec la personne aidée la somme confiée et recompte la monnaie avec elle au retour.

 

Pour éviter toute contestation, NORD ACCOMPAGNEMENT met à disposition des aides à domicile un document où est indiqué le montant donné par le bénéficiaire et le montant rendu par l’aide à domicile.

 

Ce document doit être rempli, signé et conservé par l’intervenant. L’aide à domicile ne peut pas effectuer de retraits d’argent pour le bénéficiaire avec une carte bancaire, une carte de retrait ou de crédit avec code.

 

L’aide à domicile ne peut pas accepter de procuration, elle (il) ne doit rien acheter ou vendre à la personne aidée ni lui emprunter de l’argent. De manière générale, aucun retrait d'espèces au guichet d'une banque ne doit être effectué.

 

Exceptionnellement, pour les personnes isolées, sans aucun entourage et ne bénéficiant d'aucune mesure de protection juridique, ce type de retrait est envisageable, sous réserve de l'accord du service.

 

Dans tous les cas, ce retrait doit être limité à 100 euros maximum par semaine avec obligatoirement une autorisation écrite ponctuelle du bénéficiaire. Au guichet, l'aide à domicile devra présenter sa carte d'identité et celle de la personne âgée ainsi que sa carte d'identité professionnelle.

 

Pour les courses importantes, NORD ACCOMPAGNEMENT recommande de recourir aux services de livraison à domicile, l’aide à domicile ne pouvant pas utiliser son véhicule personnel.

 

 

LA PREPARATION, LE RECHAUFFAGE ET L'AIDE A LA PRISE DES REPAS :

 

Notre aide à domicile peut réchauffer ou préparer des repas ; le temps de préparation doit être compatible avec la durée de l'intervention.

 

Lorsque la personne aidée a besoin d'être stimulée pour prendre ses repas, l'aide à domicile est autorisée à manger avec elle.

 

La distribution des médicaments et l’aide à la prise correspond à un acte de la vie courante lorsque le médecin prescripteur l’avait laissé à l’initiative du malade, capable d’accomplir ce geste et lorsque le mode de prise compte tenu de la nature du médicament ne présente aucune difficulté. Ainsi dans ce contexte (médicaments prescrits, prise sans difficulté, sans apprentissage particulier), la distribution peut être assurée par notre intervenant à domicile, suffisamment informée des doses et des moments de prise.

 

Notre intervenant à domicile ne doit pas préparer les médicaments. Les piluliers sont préparés par la famille ou l’infirmière.